LES RÈGLES D’EMPLACEMENT DES RUCHES


Le code rural définit le cadre général d’installation des ruches. Il prévoit que pour chaque département, les règles liées à l’emplacement soient définies par les préfets après avis des conseillers généraux et si ce n’est pas le cas, par les maires.

 

Le code rural prévoit que les ruches peuvent être disposées sans prescription de distances, si elles sont placées à l’arrière d’une clôture continue les séparant des chemins publics, rues, propriétés voisines. Ces clôtures devant mesurer 2 m de haut et dépasser des extrémités du rucher d’au moins deux mètres de chaque côté. En Loire-Atlantique, en l’absence de clôture, les ruches seront distantes d’au moins 10m de la voie publique et des propriétés voisines, à 5m si les propriétés sont des bois, friches. A au moins 100m si les propriétés voisines sont des lieux à caractère collectif (terrain de sport, caserne, crèque, hôpitaux, écoles…)

LIEN VERS L’ARRETE PREFECTORAL.

 

Des précautions de bon sens

Par ailleurs, les communes peuvent elles aussi définir leurs règles (plus ou moins restrictives). Il est donc conseillé de se renseigner auprès de sa mairie avant l’implantation de son rucher.

S’il est conseillé d’éviter d’installer ses ruches près de zones fréquentées, dans tous les cas, il est préférable de prendre en compte son voisinage et ses éventuelles inquiétudes. Ainsi veillez à faire en sorte que les va-et-vient des abeilles ne soient pas une menace : pensez à l’orientation de l’entrée de la ruche, prévenez vos voisins lors d’interventions qui rendent les abeilles agressives (récolte) ou évitez d’intervenir au rucher lors de conditions météo délicates (temps orageux ou venteux).